Vaud veut 60 millions pour corriger le Rhône sur dix ans

Cette enveloppe doit permettre de financer des études et des travaux prioritaires sur sol vaudois. Concrètement, le canton veut sécuriser le secteur entre Bex et Aigle par des élargissements du Rhône, renforcer des digues et créer un delta naturel à l’embouchure du fleuve, indique-t-il vendredi.

Pour lire le communiqué de presse ATS:
https://a.msn.com/r/2/AAr4T0M?m=fr-ch

Voir aussi le site du projet

Pour le canton de Vaud, il s’agit là « d’un enjeu capital en termes de protection des biens et des personnes ». Les dégâts pouvant résulter de crues et d’inondations dans la plaine du Chablais sont estimés à 500 millions pour le territoire vaudois, souligne le Département du territoire et de l’environnement. Quant aux premières corrections menées entre 1860 et 1890 puis entre 1930 et 1960, elles ne suffisent plus aux besoins actuels de sécurité.

Sur sol vaudois, la troisième correction du Rhône doit notamment permettre de sécuriser le secteur entre Bex et Aigle, renforcer des digues et créer un delta naturel (archives).