Quel avenir pour le pastoralisme en Europe ? La cohabitation avec les grands carnivores et l’attractivité des métiers pastoraux en question

Le pastoralisme est une activité traditionnelle d’élevage extensive, pratiquée en particulier  dans les zones de montagne. Cette forme d’élevage permet la mise en valeur de territoires à faible valeur agronomique, difficiles d’accès ou non-mécanisables, et ainsi de maintenir une activité économique dans ces zones. Le pastoralisme a aussi comme intérêt de maintenir des paysages ouverts, jouant ainsi un rôle à la fois pour le développement du tourisme et pour favoriser la biodiversité, et de prévenir les catastrophes naturelles. Cependant, la poursuite de l’activité pastorale est menacée par des difficultés de plusieurs ordres : difficultés liées au contexte économique, difficultés pour trouver des terrains suffisants pour maintenir les troupeaux, difficultés à organiser efficacement et durablement le pâturage des troupeaux dans le contexte d’un usage saisonnier du territoire avec des enjeux environnementaux forts et une pression exercée par les autres utilisateurs des pâturages.

Parmi les nombreux défis que doit relever le pastoralisme dans les montagnes européennes, cet atelier de discussion en a abordé deux à savoir la cohabitation avec les grands carnivores et le maintien de l’attractivité des métiers pastoraux.

Bien que les positions individuelles ne soient pas toujours convergentes, cet atelier a permis des échanges, une écoute et un dialogue sereins parmi des membres venant de 11 pays et représentant différents types d’organisations (chercheurs, agriculteurs, agences environnementales et de développement régional, régions).

Pour plus d’informations

Source : Euromontana