Quel avenir pour le pastoralisme en Europe ? La cohabitation avec les grands carnivores et l’attractivité des métiers pastoraux en question

Le pastoralisme est une activité traditionnelle d’élevage extensive, pratiquée en particulier  dans les zones de montagne. Cette forme d’élevage permet la mise en valeur de territoires à faible valeur agronomique, difficiles d’accès ou non-mécanisables, et ainsi de maintenir une activité économique dans ces zones. Le pastoralisme a aussi comme intérêt de maintenir des paysages ouverts, jouant ainsi un rôle à la fois pour le développement du tourisme et pour favoriser la biodiversité, et de prévenir les catastrophes naturelles. Cependant, la poursuite de l’activité pastorale est menacée par des difficultés de plusieurs ordres : difficultés liées au contexte économique, difficultés pour trouver des terrains suffisants pour maintenir les troupeaux, difficultés à organiser efficacement et durablement le pâturage des troupeaux dans le contexte d’un usage saisonnier du territoire avec des enjeux environnementaux forts et une pression exercée par les autres utilisateurs des pâturages.

Parmi les nombreux défis que doit relever le pastoralisme dans les montagnes européennes, cet atelier de discussion en a abordé deux à savoir la cohabitation avec les grands carnivores et le maintien de l’attractivité des métiers pastoraux.

Bien que les positions individuelles ne soient pas toujours convergentes, cet atelier a permis des échanges, une écoute et un dialogue sereins parmi des membres venant de 11 pays et représentant différents types d’organisations (chercheurs, agriculteurs, agences environnementales et de développement régional, régions).

Pour plus d’informations

Source : Euromontana

DES PRATIQUES INSPIRANTES DE COLLECTIVITÉS TERRITORIALES D’AFRIQUE DE L’OUEST FACE AUX DÉFIS DE LA DÉCENTRALISATION

Cet ouvrage fait un état des lieux de la décentralisation en Afrique de l’ouest et présente quatre exemples inspirants. Le constat qui en découle est qu’il existe une multiplicité d’initiatives locales, toutes passionnantes, et qui mériteraient d’être capitalisées, diffusées et valorisées.

Pour consulter la publication : DES PRATIQUES INSPIRANTES DE COLLECTIVITÉS TERRITORIALES D’AFRIQUE DE L’OUEST FACE AUX DÉFIS DE LA DÉCENTRALISATION

L’histoire par les femmes

Depuis l’antiquité, militantes, politiciennes, leadeuses, souveraines, religieuses ou intellectuelles amènent leur pierre à l’édifice du développement mondial.

Sur le site www.histoireparlesfemmes.com on peut s’abreuver de leurs trajectoires.
Pour se caler sur la citation célèbre « Le 21ème siècle sera mystique ou ne sera pas », on a désormais l’impresssion que « le monde sera féminin ou ne sera pas ».
Source : Sylvia Freda, journaliste dana Grandir 2018 / 2

Mini corso per la pianificazione di Mini progetti

Sabato, 26 Maggio 2018 Canvetto Luganese, via Simen 14b, 6900 Lugano 

Per saperne di più : cliccare qui

La giornata di formazione FOSIT si rivolge alle ONG che gestiscono progetti di cooperazione internazionale nei paesi in via di sviluppo. Ha lo scopo di illustrare e discutere gli strumenti di base per la pianificazione e la gestione di progetti di piccola-media grandezza.

Verranno trattate in modo semplice e con esempi pratici, le tematiche relative a:

  • Pianificazione di progetti, cooperazione con i partner locali
  • Criteri di qualità
  • Ciclo di progetto: pianificazione, implementazione, monitoraggio e valutazione
  • Presentazione di domande di finanziamento
  • Budget
  • Reporting: Presentazione dei risultati
  • Agenda 2030 per lo sviluppo sostenibile, gender

 Il corso sarà tenuto da François Parvex, SEREC, esperto in progetti di sviluppo, in collaborazione con Marianne Villaret e Federica Dennerlein (FOSIT).

 

Une délégation marocaine à la découverte des compétences valaisannes

Le Maroc est intéressé à mieux connaître et appréhender le fonctionnement et les compétences valaisannes en matière de formation, de recherche et de développement rural. Une délégation officielle marocaine a passé une semaine en Valais afin d’analyser le potentiel de collaboration entre les deux pays. Des projets de convention de partenariat ainsi que plusieurs idées concrètes de collaboration ont notamment été discutés.

Une délégation officielle du Maroc emmenée par Monsieur Abdellatif El Bouch, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle, a passé une semaine en Valais pour découvrir les domaines de la formation, de l’agriculture et de l’économie. Elle a notamment rencontré les responsables du Service de la formation professionnelle qui lui ont présenté le système dual valaisan, les écoles de formation professionnelle de Sion ainsi que l’Institut Icare, actif dans la recherche informatique. Les invités ont également découvert la HES-SO Valais-Wallis, filière santé-sociale, la Fondation The Ark et le Regent Collège de Crans-Montana. La visite s’est poursuivie par la présentation du service cantonal de l’agriculture, de son école de Châteauneuf et du site de recherche agronomique Agroscope à Conthey. Pour compléter le volet économique, l’opportunité a également été offerte à la délégation marocaine de pouvoir se rendre sur les sites de plusieurs entreprises valaisannes pour mieux comprendre leur fonctionnement et leur organisation. Après une présentation du centre sportif cantonal d’Ovronnaz, le programme s’est conclu par un volet culturel avec une visite de la Fondation Pierre Gianadda.

Ces événements ont permis de mettre en exergue des opportunités d’ouvertures et de créations d’emploi et des potentiels de coopération maroco-suisse, sous forme de partenariats privés-publics (PPP). Cette rencontre s’inscrit dans la continuité des premiers contacts établis en 2017 sous la coordination de M. Georges Bruchez, fondateur ONSuisse-Maroc et Mme Marie Walschap, coordination internationale.

Des potentiels de collaboration ont notamment été identifiés dans les domaines de la formation professionnelle, de l’agriculture, de la santé, du sport, du développement des énergies renouvelables et du développement de filières à valeur ajoutée dans les domaines du fromage, des plantes aromatiques et des fruits.

Les fructueux échanges bilatéraux ont permis de renforcer les liens et les collaborations entre le Royaume du Maroc et le Valais et devraient déboucher sur une convention-cadre et la mise en place de projets concrets d’ici à la fin de l’année 2018.

Développement régional, économique et territorial