Des progrès jugés «insuffisants» dans la lutte contre la faim en Afrique (Le Temps)

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié jeudi à Abidjan son rapport 2017 sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition en Afrique. Elle juge les progrès «insuffisants» en matière de lutte contre les multiples formes de malnutrition à travers six cibles mondiales interliées de nutrition fixées par l’Assemblée mondiale de la santé (AMS) pour 2025.
Pour lire l’article du journal Le Temps

Coopération au développement, le nouveau Conseiller fédéral Cassis déjà dans les vents contraires

La Commission des finances du Conseil national (CF-N) veut couper au nouveau ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis 100 millions dans le budget 2018. Une fois de plus, cela va affecter la coopération au développement à long terme.

Dans son récent livre : Mali Au delà du jihad le journaliste François-Xavier Freland insiste au contraire sur l’importance de la coopération comme mesure à long terme contre le jihadisme en parallèle à l’action militaire. .. un binôme indissociable.

SEREC le vérifie dans ses actions de planification de programmes de coopération transfrontalière au Sahel.

Pour lire l’article :
http://www.alliancesud.ch/fr/politique/politique-de-developpement/cassis-deja-dans-les-vents-contraires

Résultat de recherche d'images pour "ignazio cassis"

L’égalité profite autant aux hommes qu’aux femmes

Les inégalités entre femmes et hommes constituent l’un des principaux obstacles au développement durable. Le DFAE (Département fédédal des affaires étrangères) intègre la question de l’égalité des genres dans ses activités, en particulier dans celles qui concernent la coopération au développement. Au Népal, par exemple, la DDC dispense des formations pour que les femmes prennent conscience de leurs droits.

Pour en savoir plus : https://www.eda.admin.ch/deza/fr/home/themes-ddc/egalite-femmes-hommes.html?pk_campaign=DEZA-Newsletter-Nov2017

Une femme et un homme discutent devant une cabane.

Ticino Health promuove la sanità e il turismo

Ticino Health è un progetto cantonale nato tre anni fa, accompagnato da SEREC Sàrl. È un brand del turismo internazionale della salute, una realtà legata ad un progetto del Cantone per incentivare un turismo medico-sanitario di qualità. Si propone come contatto numero uno per i pazienti che intendono approfittare di tutti i vantaggi di una « Swiss-mediterranean healthcare & wellness », ovvero la vicinanza geografica, culturale e linguistica, combinate con le proverbiali precisione e discrezione svizzera.

Links:
Un progetto cantonale si rivolge ai pazienti stranieri
I turisti della salute all’estero per curarsi

Direttrice generale Janine Lenares, specialista di marketing, comunicazione e management nel campo sanitario con varie esperienze all’estero. « Siamo una piattaforma che integra e incrocia il meglio che offre il canton Ticino nell’ambito delle cure sanitarie e della ricettività – spiega -; una trentina tra cliniche e studi medici e una dieci strutture alberghiere a 4-5 stelle. Crediamo di poter diventare un cantone molto attrattivo in questo senso. Ma è fondamentale la collaborazione e il sostegno di tutti gli attori coinvolti ».

Comune du Gambarogno (TI) : il sentiero tra monti e lago e stato completato

La seconda parte del sentiero educativo tra monti e lago è stata completata con la posa dei pannelli tematici e della segnaletica da Vairano a Contone.

Il sentiero tra monti e lago è ora completo e percorre tutto il Comune da Dirinella a Contone.

I pannelli tematici possono essere scaricati dal menù Enti, nella rubrica Gambarogno Turismo oppure qui di seguito.

SEREC, nell’ambito del mandato per l’Antenna Gambarogno dell’ERS-LVM (Ente Regionale per lo Sviluppo – Locarnese Vallemaggia), ha seguito e coordinato tutte le fasi del progetto promosso dalla stessa Antenna, dall’Organizzazione turistica regionale (OTR) Regione Gambarogno e dall’Istituto scolastico del Gambarogno. SEREC si è pure occupato del concetto grafico in collaborazione con uno studio grafico professionale e della scelta del percorso.

Pannelli tra monti e lago

Per saperne di più 

Lavaux Unesco, bilan positif après dix ans de labellisation

Source : 24 heures

«En dix ans, les nuitées n’ont cessé d’augmenter pour atteindre un record de 700 000 en 2016, illustre Grégoire Chappuis, vice-directeur de Montreux-Vevey Tourisme. Et entre janvier et juin 2017, on atteint déjà 7,5% de plus, tout cela sans brader!» Si les chiffres concernent toute la région de Lavaux à Montreux, c’est indéniable: la destination «Lavaux Unesco» draine les touristes, notamment via la presse internationale.

Expansion phénoménale, les guides du patrimoine ont plus que décuplé. Quatre à leur lancement en 2011, ils sont aujourd’hui 50 à arpenter le vignoble avec des groupes francophones (40%), germanophones (30%), anglophones (25%) mais aussi russes ou japonais… Il faut installer des panneaux multilingues qui expliquent aux Asiatiques qu’arracher des grappes, ça ne se fait pas. Adapter la signalétique aux nouveaux arrivants, qui depuis deux ans viennent même du Moyen-Orient, a priori peu porté sur la bouteille.

Les petits trains touristiques sont une des activités très prisées par les touristes de passage.

Du Magic Pass ski au Magic Pass tout court ?

Le lancement du Magic Pass par 25 stations de ski semble être un succès (cliquer pour voir l’émission sur Canal9).

D’un autre côté de plus en plus de destinations touristiques ont lancé des Pass vacances qui donnent accès à de nombreuses prestations durant toute l’année. Et si le Magic Pass ski devenait un Magic Pass tout court ? – Pourquoi pas en partenariat avec des institutions privées comme la banque Raiffeisen qui donne déjà accès gratuitement à de nombreux musées ?

Quid d’un partenariat avec Léman sans Frontière ?

Des idées folles ? – C’est égal …

Résultat de recherche d'images pour "magic pass suisse"

Vaud veut 60 millions pour corriger le Rhône sur dix ans

Cette enveloppe doit permettre de financer des études et des travaux prioritaires sur sol vaudois. Concrètement, le canton veut sécuriser le secteur entre Bex et Aigle par des élargissements du Rhône, renforcer des digues et créer un delta naturel à l’embouchure du fleuve, indique-t-il vendredi.

Pour lire le communiqué de presse ATS:
https://a.msn.com/r/2/AAr4T0M?m=fr-ch

Voir aussi le site du projet

Pour le canton de Vaud, il s’agit là « d’un enjeu capital en termes de protection des biens et des personnes ». Les dégâts pouvant résulter de crues et d’inondations dans la plaine du Chablais sont estimés à 500 millions pour le territoire vaudois, souligne le Département du territoire et de l’environnement. Quant aux premières corrections menées entre 1860 et 1890 puis entre 1930 et 1960, elles ne suffisent plus aux besoins actuels de sécurité.

Sur sol vaudois, la troisième correction du Rhône doit notamment permettre de sécuriser le secteur entre Bex et Aigle, renforcer des digues et créer un delta naturel (archives).

 

 

Développement régional, économique et territorial